skip to Main Content

Le confinement vu par les équipes Fondu Technology – Fabien Deschryver

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis actuellement Responsable commercial de la zone France/ Benelux, Afrique du Nord et Afrique Sub-Saharienne, Pays du Golf chez IMERYS.

Si l’on fait un petit retour arrière sur ma carrière, je l’ai toujours effectué auprès de fabricants de matériaux.

Commencée il y a 22 ans chez Lafarge, ma carrière s’est ensuite poursuivie chez Chryso (filiale de Lafarge, fabricant d’adjuvants béton), puis en 2011 chez Kerneos, rachetée par la suite par IMERYS.

A la base j’ai une formation finance et comptable.

Chez Chryso, j’ai participé à la création d’une filiale aux Etats-Unis en 1999. J’ai réalisé les études financières, marketing et logistiques pour créer cette filiale en optimisant les coûts.

Mon responsable de l’époque m’avait alors dit « un financier peut faire du marketing, l’inverse n’est pas possible ! » Cette double casquette m’a bien aidé dans la poursuite de ma carrière !

J’ai travaillé pendant 5 ans chez Peramin, société rachetée en 2007 par Kerneos où j’ai joué les touche-à-tout : prise de commande, prévision de production, organisation logistique, création d’un réseau de distribution … Une expérience très riche !

En 2011, je suis nommé Directeur marché négoce jusqu’à l’année dernière où j’ai pris la responsabilité commerciale d’une zone plus large au sein d’IMERYS.

Je manage actuellement une équipe de 5 personnes, dont Nadège Bonnard, et Jean Lescalier.

J’ai 2 missions essentielles. Tout d’abord celui de manager.

Pour moi, un manager doit « faciliter » le travail de son équipe, en lui apportant l’aide, le soutien, les outils et les lignes directrices du groupe IMERYS, afin de mieux répondre aux demandes client.

En fixant les priorités, les actions commerciales, je dois toujours veiller à faire progresser mes collaborateurs dans leur métier.

Parallèlement, je suis aussi en charge de l’animation commerciale directe de la zone Afrique du nord et Sub-saharienne pour la « construction » et « Réfractaire » d’IMERYS.

Comment vous sentez-vous à quelques jours du déconfinement ?

A court terme, l’organisation de va pas vraiment changer.

Je pense que les déplacements internationaux ne pourront avoir lieu avant plusieurs mois.

Je pense même que cette période aura permis de changer notre vision de l’organisation du travail.

On s’aperçoit que le télétravail fonctionne plutôt bien et que se rendre dans des open space pour des tâches que l’on pourrait effectuer de chez soi, ce n’est plus vraiment l’idéal.

Plus tard, dans les mois qui viennent, les équipes commerciales pourront éventuellement se rendre chez leurs clients dans un rayon de 100 kms de leur domicile car au-delà ça semble compliqué à organiser avec la fermeture des hôtels et des restaurants.

Et surtout la première chose que j’ai hâte de faire lorsque cette crise sanitaire sera dernière nous, c’est de retrouver mon équipe pour un moment convivial autour d’un verre. C’est toute la limite du télétravail, il manque du contact humain, de la convivialité !!

Back To Top