skip to Main Content

Le confinement vu par les équipes Fondu Technology – Antoine Mainguy

Pouvez-vous nous décrire vos missions ?

Je suis en poste chez Imerys Aluminates (Anciennement Kerneos racheté par IMERYS) depuis 2010. Jusqu’à fin 2019 j’étais en charge de l’assistance technique sur le marché Négoce Béton et Assainissement.

Depuis novembre 2019, je suis devenu prescripteur commercial auprès de nos clients grands comptes, avec le titre de responsable commercial et technique.

Depuis 1992, je travaille dans la construction, Ciments, Adjuvants, Béton ; j’ai passé 17 ans à exercer en laboratoire, 3 ans sur le terrain en tant que technico-commercial.

Ma vie professionnelle s’est très vite orientée autour de l’assistance technique.

Mon poste est aujourd’hui composé de 2 missions principales :

  • L’assistance technique qui consiste à apporter un support aux équipes commerciales dans le déploiement d’outils et de documents techniques les aidant à présenter nos produits à leurs clients. J’effectue aussi des missions d’assistance technique après-vente, en fonction des priorités. Je donne des recommandations à nos clients pour une meilleure application de nos produits et j’assiste parfois au démarrage de certains chantiers pour orienter les travaux dans la bonne direction
  • La prescription : j’interviens auprès des grands industriels, utilisateurs finaux des produits de la gamme Imerys, dont Fondu Technology, pour leur présenter toutes nos solutions. 

Comment avez-vous vécu l’annonce du confinement et quel impact cela a-t-il eu sur votre travail au quotidien ?

Mon poste implique que je sois en déplacement 50% de mon temps.

Légende photo : Antoine Mainguy sur un chantier

Alors effectivement le changement de rythme a été assez perturbant pour moi, entre un déménagement fin février et une nouvelle organisation en télétravail que je n’avais jamais pratiqué auparavant … télétravail qui se résume actuellement à un ordinateur portable, un crayon et un téléphone !! Mais dès la semaine prochaine, les conditions seront meilleures avec des outils que j’emprunte sur notre site de Vaulx-Milieu (38).

J’apprécie particulièrement la variété de mon travail, me déplacer chez des clients, me rendre sur des chantiers et la réalisation des tâches administratives.

Là tout s’est arrêté net ! Je me suis senti freiné dans ma dynamique de travail.

J’ai néanmoins profité de cette période pour perfectionner mes connaissances sur notre gamme de produits, j’ai effectué des formations en ligne et à titre privé, j’ai pris le temps de faire des choses que je n’aurai jamais eu le temps de faire en temps normal.

Alors que s’est-il passé depuis le 11 mai, jour du déconfinement ?

Finalement rien n’a vraiment changé. Pour la protection de mes collègues et la mienne je reste en télétravail et je me rendrais sur mon lieu de travail un jour toutes les 2 semaines.

L’entreprise a mis en place des bureaux individuels pour ceux qui le souhaitent ou qui ont un impératif sur leur lieu de travail, avec un planning à compléter la semaine précédente pour garantir la sécurité de tous.

Depuis le 11 mai les sorties sont plus libres et plus longues, cela m’a reboosté.

Ce qui est le plus difficile à gérer en télétravail c’est le manque de temps de décompression entre le professionnel et le personnel. Mon trajet travail/domicile me permettait d’amorcer doucement cette transition.

Les affaires reprennent mais toujours à distance. Nous allons organiser prochainement des visio-conférences avec nos clients grands comptes.

Même si la visio-conférence présente des avantages, le non-verbal passe plus difficilement, alors que c’est un élément d’appréciation important pour la bonne compréhension de votre interlocuteur.

Mais je reste positif, c’est momentané, j’espère revoir mes clients et mes collègues dès la rentrée de septembre et tout devrait rentrer dans l’ordre !

Back To Top