skip to Main Content

Francis et CIMENT FONDU®, plus de 42 années de passion

Lors de notre participation au Salon Synermat, les 20 et 21 mars derniers à Lille, nous avons eu le plaisir de rencontrer Francis Baheux, alias Jean De La Rochelle. Ancien salarié de l’usine de Dunkerque, Ouvrier de production centralisé, contremaître, auditeur interne, correspondant rédactionnel, Francis est un véritable touche à tout. Il s’est gentiment prêté au jeu de l’interview pour Fondu Technology, afin de nous faire partager ses connaissances sur l’histoire de notre produit phare CIMENT FONDU®, mais aussi son point de vue sur l’évolution du produit à travers les années.

 

Bonjour Francis, pourriez-vous vous présenter et nous raconter vos années à l’usine de Dunkerque ?

« Je m’appelle Francis BAHEUX alias Jean de la Rochelle (Pendant mon adolescence, je composais des poèmes en les signant Jean de la Rochelle, ce pseudo m’a donc suivi)

Je fus embauché le 2 février 1975 comme O.P.C. (Ouvrier de Production Centralisée) au sein de l’usine de Dunkerque. Après avoir suivi la filière O.P.C., je suis passé le 1er mai 1986 Contremaître de Fabrication, puis le 1 janvier 1987 Contremaître de Production Centralisée (C.M.P.C).

Parallèlement à cette fonction de contremaître de production, je me suis consacré aux fonctions d’animateur Environnement, d’Auditeur Interne, de Correspondant Aluminews (journal interne), d’animateur , de photographe …

C’est le 1 septembre 2005, que je me suis consacré à ma nouvelle fonction, celle de C.M.P.C. Progrès que l’on avait appelé : 8ème Homme.

Ayant une bonne connaissance de la fabrication, je pouvais plaider la cause Fabrication auprès des services de maintenance Mécanique et Electrique. Je rédigeais de nombreuses informations relatives à la mise en place de nouveaux appareils, de nouvelles procédures, à l’attention de mes collègues de la fabrication. J’étais en charge de la mise en place de la Base Savoirs (base de données d’informations)

Pendant de nombreuses années, je j’ai fait visiter l’usine de Dunkerque.

En plus de tout cela, je gérais la partie Combustibles, les relations que j’avais établies avec nos principaux fournisseurs nous ont très souvent aidées.

De manière ponctuelle je m’occupais également de la Manutention. J’adorais mon métier, basé essentiellement sur des relations humaines. J’ai beaucoup appris des autres. J’ai pris ma retraite fin mai 2017, soit 42 années et 4 mois après mon embauche. »

 

Pourquoi venir au Salon Synermat à Lille aujourd’hui ?

« Par curiosité d’une part puisqu’en 42 années de présence dans notre Société, je n’ai jamais assisté à un salon où elle était présente ! D’autre part, je voulais voir ces personnes qui œuvrent dans des conditions de marché très dures pour vendre nos produits. Lille n’étant pas très loin de chez moi, c’était la bonne occasion. »

 

Que pensez-vous de Fondu Technology ?

« J’ai découvert un peu par hasard votre page Facebook Fondu Technology. Ce que je lisais me parlait et me rassurait : notre CIMENT FONDU® n’était pas tombé dans les oubliettes, bien au contraire ! Il évolue, s’adapte aux besoins, quelle fierté d’avoir participé à son histoire ! »

 

Que représente Ciment Fondu® pour vous ?

« CIMENT FONDU®? C’est la base !
Lorsque j’ai débuté dans l’entreprise j’ignorais tout de CIMENT FONDU® pourtant fabriqué depuis des dizaines d’années. Nous étions en majorité des jeunes (de mémoire, 27 ans de moyenne pour les 60 personnes embauchées).

Notre usine avait été conçue pour une production annuelle de 100 000 tonnes. La conception de cette usine a permis son développement sans faire de très gros investissement. A l’heure actuelle, elle peut encore se développer sans difficulté. Bref, elle a été bien pensée.

Mes premières utilisations du CIMENT FONDU® à titre personnel furent laborieuses mais j’ai trouvé auprès de mes collègues du laboratoire des conseils très précieux. C’est un excellent produit et malgré son âge – il est centenaire ! – il n’a pas encore trouvé de concurrent sérieux. L’assistance technique de nos services lui assure encore de très longues années.

Dans un futur proche, il se peut d’ailleurs qu’il soit utilisé sur notre satellite naturel : La Lune. Et même pourquoi ne pas l’envisager sur la planète Mars ?

Aujourd’hui avec ce produit phare de la gamme Fondu Technology, je suis très confiant dans son avenir. »

 

Selon vous, pourquoi marque-t-il tant les esprits ?

« Au démarrage de l’usine de Dunkerque c’était le seul produit fabriqué. Aujourd’hui le nom CIMENT FONDU® est connu et reconnu, il répond à de nombreuses exigences des applications réfractaires et chimie du bâtiment. Et a su s’adapter grâce à ce savoir qui a permis de définir la qualité du produit et répondre à l’attente des clients.
La transmission du savoir de la part de celui qui a fabriqué un produit fait partie de l’ADN de l’entreprise, des gens du labo etc. Capitaliser les connaissances scientifiques et techniques afin de donner une assise sûre aux recherches ainsi qu’une une expertise aux clients est essentiel.

Aujourd’hui, le nom du produit CIMENT FONDU® est plus connu que les différents noms de l’entreprise en elle-même.

Ciment Fondu® est indissociable de mes 42 années à Dunkerque. »

 

Et vous, où en êtes-vous, aujourd’hui ?

« Je me suis toujours passionné par la photo, l’astronomie, la pêche, le monde agricole, la musique, l’apprentissage des langues en particulier le japonais, la parapsychologie par l’autre (Process Com, une formation que j’avais faite en Usine, m’a beaucoup aidé à comprendre les personnes qui évoluent dans mes cercles. Je suis toujours à la recherche de ce geste, de cette parole, de cette action qui fait réagir dans le bon sens. Nous n’avons qu’une vie et j’aimerais qu’elle soit pavée de petits bonheurs.)

J’occupe donc mes journées en usant de mes passions. Je suis dans diverses associations comme Les Guitares de l’Espoir (venir en aide à des enfants lourdement handicapés), le Club d’Astronomie du Dunkerquois, O.L.A. (Oxygène et Libertés Aquatiques qui gère le bateau Le Fondu du Comité d’Etablissement de Dunkerque). Et à titre particulier, je m’occupe de mon site Internet Comme ça de France, de divers évènements comme dernièrement (février 2019) la Fête du Livre à Bray-Dunes où pendant deux journées, j’ai présenté le Japon avec des amies japonaises. »

 

Merci Francis pour ce temps passé avec nous !

 

Pour en savoir plus sur les associations :

Guitares de l’Espoir

http://guitaresdelespoir.free.fr/

 

Club d’astronomie du Dunkerquois (C.A.D)

http://www.astro-cad.com/

 

Comme ça de France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Back To Top